Quelle vie de dingue!

demenagement.jpg

Pfiou, semaine dure dure. J'aurai pas cru que partir serait si éprouvant, et pourtant, ce n'est pas la première fois que je déménage. Quelques soirées bien arrosées avec différents collègues et puis les cartons, le déménagement, le nettoyage de l'appartement. J'ai pas encore eu vraiment le temps de souffler. Mais bon, c'est fait maintenant, et je suis bien content! Cette semaine, je retourne sur Nantes dire au revoir aux parents, à la famille et puis j'y laisse ma voiture. Ensuite un retour sur Lyon en train pour faire l'état des lieux et rendre les clés de l'appartement. Et l'aventure commencera par mon stage le weekend, avec mon sac de voyage sur le dos, ça sera l'occasion de le tester et voir s'il manque des choses. Après ça, je vais sur Paris et là, je vais enfin pouvoir me poser un peu (non le stress parisien n'aura pas d'effet sur moi!).

Maintenant que je n'ai plus internet, la mise à jour va se faire plus épisodiquement mais rassurez-vous, je le tiendrai à jour quand même (par exemple, quand je rentrerai de mon stage si je reviens vivant). J'ai aussi remis à zéro mon parcours, il va maintenant refléter véritablement mon trajet.

Merci à tous de me suivre, de vos mots d'encouragement et bon courage pour la semaine qui vient!

1 commentaire

  • gravatar

    Charlie

    • Le 06 Février 2009

    Salut David,

    Çà y est, bientôt le grand départ ! en tout cas je vais attendre impatiemment de tes nouvelles ici, et suivre ton parcours avec un grand intérêt =) (et je penserai à toi en installant un FreeBSD flambant neuf sur mon nouveau serveur =P)

    Bref, je souhaite bon courage, et un magnifique voyage qui t'apportera des rencontres inoubliables et des paysages splendides !

    Bon vent l'ami !!


Laisser un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en remplissant les champs ci-dessous. Votre adresse email ne sera pas visible et ne servira qu'à prendre contact avec vous éventuellement.

Naturellement, les voyages autour du monde ne sont pas aussi agréables qu'ils le paraissent. C'est seulement quand vous avez fui toute cette horreur et toute cette chaleur que vous en oubliez les désagréments et que vous vous souvenez des scènes étranges que vous avez vues

Jack Kerouac
Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0