Catégories de l'article

aventure, photos

Rédaction de l'article

Le 30 juil. 2009

Articles sur le même sujet

La mer casse-pieds

Arrivé sur le bateau, je récupère la clé de ma cabine qui en fait est pas trop mal, je suis seul dedans, y'a une salle de bain avec toilettes et douche! Je pose mon sac et je décide de monter sur le pont faire quelques photos en attendant que le bateau parte. Après un quart d'heure, je suis rejoint par une jolie jeune femme. Elle se présente Eva, photographe russe et fait un reportage photo sur 3 français qui voyagent en Traction et Acadiane. Leur trajet commence en France et ils traversent l'Asie centrale et rentre au bercail en 5 - 6 mois. Puis d'autres voyageurs se présentent sur le pont, après une demi-heure, nous sommes un petit groupe : - les 3 français et la russe qui roulent en Citroën - un couple d'américains qui voyagent en vélo - un couple d'anglais en Land Rover - un anglais avec sa moto

caspienne1.jpg
caspienne2.jpg

Les camions sont chargés sur le bateau les uns après les autres puis en fin de soirée, le ferry lève enfin l'ancre! L'aventure peut commencer! Yeahoo smile

caspienne3.jpg

Après même pas une heure de navigation, le bateau s'arrête et pose l'ancre. Nous voyons encore la côte. Bizarre... Après un repas pris ensemble, je discute avec un des gars qui voyage en Acadiane. Il a la soixantaine et bosse a son compte dans l'humanitaire. C'est un ancien taulard où il y a passé plus de la moitié de sa vie pour des affaires de vols et braquages... puis nous nous séparons et je rejoins Eva où nous discutons un peu et nous allons nous coucher chacun dans notre cabine.

Le matin, le bateau n'a pas bougé. Les dernières nouvelles sont qu'une tempête violente a lieu en mer et nous restons sur la côte en attedant. Aucune estimation n'est donnée, les tempêtes ici peuvent durer de quelques heures à une semaine. Aaargh, mon visa pour le Kazakhstan est juste, juste, il me reste une dizaine de jours. Nous passons la journée à discuter, jouer et à affronter le vent sur le pont.

caspienne4.jpg
caspienne5.jpg

Le soir, je fais un tour avec Eva sur le pont quand nous passons près de la cabine de pilotage et le matelot de garde nous fait signe d'entrer. Évidemment, beaucoup de boutons, de leviers et manettes...

caspienne6.jpg

Le lendemain matin, le soleil est là mais nous ne bougeons toujours pas... en tous cas, ça nous permettra de faire bronzette sur le pont smile Le soir, plutôt que de manger au restaurant du bateau, nous décidons de descendre aux voitures et de collecter la nourriture dispo de chacun et de faire un repas avec tout ça! Coup de chance, dans le couple américain qui voyage en pédalant, le gars est cuistot et nous prépare un bon petit plat! Hmmm :p Maintenant, on se connait tous bien, les voyageurs. Sur le bateau, les autres personnes sont majoritairement des routiers turcs qui restent entre eux boire du thé ou de la bière entre eux.

caspienne7.jpg
caspienne8.jpg

Journée suivante, le vent s'est bien calmée mais on attendra la fin de l'après-midi pour enfin partir! Coooool! On apprendra aussi que les autorités sont maintenant très prudentes en cas de tempête car le même type de bateau aurait coulé en 2003 lors d'une tempête et il n'y avait eu aucun rescapé. Glurp! Il faut compter 18 heures pour rallier Aktau, au Kazakhstan à partir de Baku. Ca nous fera une arrivée vers 13 heures le lendemain. Pas grand chose de nouveau, jusqu'à notre arrivée au port. Seul souci, c'est que c'est un port militaire et donc, il y a d'abord un contrôle de l'armée à bord du bateau puis nous sommes transférés par bus dans la zone de douane. Bonne nouvelle, mon visa pour le Kazakhstan est toujours valable! Ouf!

caspienne9.jpg
caspienne10.jpg
A suivre, mes premiers pas au Kazakhstan avec le passage à la douane puis la parade dans Aktau!

1 commentaire

  • gravatar

    Mickael

    • Le 07 Août 2009

    Salut David,
    J'ai pris un peu de retard sur ton blog mais je reviens pour un bon post avec en prime la "jolie jeune fille" ...
    Bon ok je sers à rien.


Laisser un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en remplissant les champs ci-dessous. Votre adresse email ne sera pas visible et ne servira qu'à prendre contact avec vous éventuellement.

Un bon voyageur ne doit pas se produire, s'affirmer, s'expliquer, mais se taire, écouter et comprendre.

Paul Morand
Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0