Catégories de l'article

aventure, photos

Rédaction de l'article

Le 1er sept. 2009

Articles sur le même sujet

Petit tour en train pour rejoindre Hazrat-e Turkestan

Après un mois de silence radio pour cause de vacances, me voilà de retour! J'en profite pour rattraper mon retard avant de repartir en Ouzbekistan dans une semaine ou deux.

Dans mon article précédent, je venais de monter dans le train de justesse. Tout dégoulinant de sueur, je me rends compte que je dois traverser une dizaine de wagons pour rejoindre ma place. Cela me prendra pas mal de temps, le train étant bondé, et l'allée pas très large, je passe tout juste avec mon sac à dos. Cette traversée me permet un premier contact avec la faune locale. Les gens me regardent passer comme si j'étais un extra-terrestre mais personne ne m'abordera finalement. Il fait super chaud dans le train, une chaleur moite, tous les hommes et enfants comatent torses nus, shorts et tongs.

turkestan2.jpg
turkestan1.jpg

Des familles mangent de leur coté, et des vendeurs ambulants défilent et proposent de tout : à boire bien sûr, mais aussi des trucs à manger, des vêtements, des jouets pour les enfants, etc. A ma place, je fais comme tout le monde, je fais tomber la chemise et m'installe sur le lit. Autant se mettre à l'aise, un voyage de plus de 50 heures m'attend. A chaque gare, les gens descendent du train car il y a toujours tout un tas de personnes qui vend à manger (généralement chaud). J'y achète des mantis (sorte de ravioles fourrés avec de la viande et des légumes). C'est plutôt bon d'ailleurs (et pas chers)!

turkestan5.jpg

Le paysage à la fenêtre est assez monotone, de la steppe, de la steppe et encore de la steppe! De temps en temps, on y voit quelques chameaux en liberté, mais ca s'arrête là...

turkestan3.jpg

Au bout de 50 heures dans son jus, ça fait vraiment du bien d'arriver à destination : Turkestan, il s'agit d'une ville au milieu du Kazakhstan réputée pour son mausolée, ce qui en fait un lieu de pélerinage très important en Asie centrale. A peine descendu du train, un chauffeur me propose ses services. Je suis fatigué, la journée s'échève, j'ai pas envie de marcher les 5 kms qui me séparent du centre ville, alors je négocie et accepte la proposition. Arrivé à l'hotel, je prends une chambre. Je demande pour la douche, le parton me dit qu'il y a un petit problème mais que ce sera bon demain. Je suis plus à une nuit près, je peux attendre encore un peu ça ne changera pas grand chose à mon état. Après un petit tour en ville de nuit, je rentre à l'hotel me coucher.

Le lendemain matin, je vais voir le patron pour la douche qui, tout gêné, me dit qu'il n'y a pas d'eau.... et me montre une cinquantaine de bouteilles de coca, sprite remplie d'eau. Ok, j'ai compris :( De toute façon, il faut vraiment que je me lave maintenant. Finalement, même si ce n'est pas très pratique, que l'eau est froide, et ben ça m'a fait vachement de bien de retrouver un semblant de propreté! smile Je vais pouvoir visiter le mausolée maintenant, le seul intérêt touristique de cette ville. C'est vrai que le monument est assez impressionnant et plutôt joli!

turkestan6.jpg
turkestan7.jpg

Je passe ensuite l'après-midi en ville avec un marginal plutôt alcoolique qui me tiendra compagnie. On a vu mieux, mais j'ai pas vraiment réussi à m'en défaire. Au début, il paraissait assez sympa, mais il est devenu vite lourd en fait... La seule solution a été de rentrer à l'hôtel mais au moment de se quitter, il a essayé de me taxer de l'argent de façon agressive. Je lui réponds non de manière calme mais il s'énerve. Un ton ferme et un regarde dur lui a fait comprendre de manière claire ma réponse.

turkestan8.jpg

Le temps de faire mon sac, et je prenais une marshutka pour la gare avec l'aide du patron de l'hôtel qui a été bien cool! J'arrive avec plus d'une heure d'avance (chat échaudé craind l'eau froide) mais finalement, je suis maintenant dans le même fuseau horaire que la capitale, donc pas de décalage...

Laisser un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en remplissant les champs ci-dessous. Votre adresse email ne sera pas visible et ne servira qu'à prendre contact avec vous éventuellement.

Le vrai voyageur ne sait pas où il va

Proverbe chinois
Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0