• Quand ?
    02 et 03 août 2008
  • Qui ?
    David
  • Quoi ?
    Randonnée
  • Combien ?
    15 €
  • Où ?
    Dans la Chartreuse, vers Proveysieux
  • Presqu'un mois que j'avais reçu ma tente et je n'avais toujours pas pu la tester. La dernière tentative remontait au weekend du 14 juillet où j'aurai du faire la traversée de la Chartreuse avec Ju' et Stéphanie, mais les orages nous avaient découragé. Par contre, ce samedi matin, je devais recevoir mon nouvel appreil photo si tout allait bien et ça allait conditionner la journée en fait. Si je le recevais, je partais direct faire un tour en Chartreuse tester ma tente, l'appareil photo et d'autres bricoles, sinon, je passais l'après-midi faire du géocaching.

    Branle-bas de combat

    ombre.jpg

    Samedi 2 août, 10 heures. Le facteur sonne: un colis pour moi! Youpi, mon appareil photo tant attendu est là, je mets la batterie à charger et je prépare mon sac pendant ce temps. A midi, la batterie est pleine, je mets mon sac dans la voiture et direction Grenoble. Bon, en route, j'ai quand même prévu de faire une géocache où on doit trouver un indice à chacune des aires d'autoroutes. Je fais une petite halte au Carrouf de l'Isle d'Abeau (ça me rappelle quelques souvenirs) et je reprends l'autoroute. Bah en fait, je pensais pas qu'il y avait autant d'aires entre Lyon et Grenoble si bien que ca m'a pris pas mal de temps. J'ai du arriver vers 16h00 au chalet de la Charmette. Je mets le sac sur le dos, ferme la voiture et c'est parti! Ca commence par un chemin en pleine forêt, le temps est agréable, la marche aussi. Puis après une bonne heure, je quitte la forêt pour attaquer les alpages. La vue est sympa, je fais quelques photos (et quelques tests avec l'appareil) et je marche jusqu'au col de la Sûre où je vais planter ma tente pour la nuit. En fait, je me suis arrêté un peu avant le col à côté d'un abreuvoir. Le temps de monter la tente, je vais mettre ma bière dans l'eau pour la rafraichir.

    Soirée en montagne

    tente.jpg

    La tente est vite montée, un vrai régal! Je m'octroie le plaisir de déguster ma petite Leffe et vais me préparer à manger. J'ai pas pris de réchaud à gaz mais un à alcool que je me suis fait avec une cannette de Coca. Ouais, ça peut paraître surprenant, mais ça marche plutôt bien et l'intérêt est surtout que c'est très léger. Le réchaud en lui même fait une dizaine de grammes et un peu d'alcool dans une bouteille, le tour est joué! Le repas est composé de nouilles japonaises (un peu d'eau chaude, et hop, c'est prêt), de pain de mie avec de la vache qui rit et une compote en dessert. Je bouquine un peu et la nuit tombe assez rapidement. Une petite tisane et au lit! Il est aux environs de 22 heures, le vent souffle dans la toile. Le silence total est troublé de temps en temps par le bêlement des brebis. Tout irait bien si le sol était pas si penché, car je glisse dans le fond de la tente. Après, avoir un peu tourné, je me suis endormi pour me faire réveiller à 6h30 par le réveil de mon téléphone portable. En sortant la tête de la tente, on voit rien, en plein dans les nuages. Je m'accorde 15 mins de plus au lit et me lève car les nuages sont en train de se faire chasser et le soleil est en train de pointer son nez. Un petit café avec du lait concentré et des barres de céréales avalés et me voila à ranger ma tente couverte de rosée et faire mon sac. Un petit brossage de dents vite fait et je reprends la route.

    rechaud.jpg
    biere.jpg

    Tout va bien !

    Puis ça commence à me gonfler

    Une pause bien méritée

    Et alors, le matos ?

    Pour bien aimer un pays il faut le manger, le boire et l'entendre chanter

    Michel Déon
    Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0