Vendredi 26 Octobre

Départ de Lyon pour Genève en covoiturage à 17h après une journée speed avec un peu de stress mais agréable. Covoiturage très sympa, bonne discussion. Il pleut, il fait nuit et froid, on se croirait en hiver. Tour dans Genêve, très mort, ville froide sans âme, pour un vendredi soir, bof-bof, beaucoup de pub, très commercial. On trouve un repas dans un resto de pâte bon mais cher. Auberge de jeunesse pas mal du tout avec le ticket de transport gratuit pour les 24h. Retour AJ, petit palmito, douche et dodo vers 22h. http://www.cityhostel.ch/english/

Samedi 27 Octobre

Réveil 7h30, nuit agiter peur de louper le réveil... Départ Aéroport, train personne, aéroport enregistrement rapide, on se pose pour prendre le petit dej' et hop on passe la zone de contrôle des bagages, David fait changer ses travel check , un petit café et on embarque. Trajet qui passer assez rapidement finalement direction Doha pour 2h de correspondance. Forte chaleur en descendant de l'avion, aéroport aseptisé femme en burca noir homme habillé en blanc très blanc.
On reprend l'avion pour la nuit dans l'avion Corinne s'assoie à côté un vieux thailandais qui parle pas anglais mais qui propose d'échanger sa place avec David.

Dimanche 28 Octobre

Atterrissage à Bangkok à 6h15, dure dure... On trouve un bureau de change, on prend la Navette pour Phaya Thai. On regarde la carte, la gare est pas bien loin on va pouvoir aller voir pour prendre un train pour la frontière Laosienne le lendemain. Mais finalement, c'est loin, il fait chaud avec les sac et la fatique. Arrivée à la gare il y a beaucoup de monde, et les trains sont seulement des trains de nuit. On décide d'aller à la gare routière on nous dirige vers un bus, le trajet est très long et avec la fatigue et la chaleur. Arrivée à la gare routière très loin au nord de la ville, encore plus de monde, Corinne se sent pas bien, on trouve que des bus de nuit aussi, plus cher et moins pratique que le train. On décide de retourner dans la ville, et trouver notre Guest House, on prend un bus, puis le metro suspendu avant d'arriver à notre GuestHouse. http://www.hostelworld.com/hosteldetails.php/U-Baan-Guesthouse/Bangkok/53668 http://www.facebook.com/ubaan C'est une petite guesthouse très sympa assez jeune tenue par Joy une fille très sympa, imression d'arriver dans une grosse coloc', on a une chambre avec salle de bain et clim. En parlant avec elle elle nous propose de reservé le train de nuit pour le Laos sur internet. On peut enfin se doucher et se changer, et se poser aussi un peu. Vers 18h on part se balader, on arrive Sur une grand place, où est érigé le monument du roi Taksin, c'est en fait un énorme rond-point, entouré d'une multitude de grande rue à 4 voies qui arrivent dessus. On se rend vite compte qu'a Bangkok il faut vivre avec le trafic continue. Puis on trouve un bus (système de bus très particulier) direction Khao Sam Road, le coin a touriste, on trouve un truc à mangé. Impression bof bof. Impression de quartier de station balnéaire, vetement, jouet... En revenant on passe dans un marché de nuit, avec beaucoup de monde. Deux petites filles jouent sur une plaque d'égout elles sont heureuses avec rien, c'est beau et joyeux à la fois.

Dodo à 22h30, endormis tout de suite puis reveil de 1h à 4h, des jeunes jouent de la musique sur le toit + décallage horaire. Impression mitigé de cette première journée à Bangkok. Les Thailandais sont très souriant et agréable, ils rendent toujours les sourirent qu'on leur donne. Ils sont toujours là pour aider même quand on a rien demandé.

Lundi 29 Octobre

Reveillé 7h, Corinne Malade.

Après avoir laissé nos sac à Joye. On décide de bouger vers 11h vers le "centre ville" et les temples à visiter dans Bangkok, La marche dans la rue est assez difficile pour Corinne, il y a des échopes partout avec beaucoup d'odeurs différentes, poissons, viandes, épices... Comme on l'a déjà déocuvert la veille il n'y apas de véritable centre ville à Bangkok, c'est une ville assez bizarre, un gros bazarre de circulationet de polution. Nous reprennons le même bus de ville que celui pris la veille (vers la place du King Taksin monument), comme ils sont difficile à comprendre et à prendre on est les seuls touristes dans ces bus, ils sont vraiment pas cher beaucoup moins que les Tuk-Tuk. On s'arrete sur l'esplanade devant le grand palace "Sanam Luang". On decide de s'arreter manger quelques chose, du pain de mie acheté auparavent principalement, de regarder ce qu'il y a à voir, et biensûr de boire du coca, parfait pour les ventres barbouillés. De l'autre côté de l'esplanade, les visites tourisitiques commencent, on croise nos premiers moines bouddistes avec leurs tenues oranges magnifiques. Une Thailandaise vient discuter avec nous, elle est étudiante, elle nous explique ce qui est beau à voir dans le quartier. On commence à contourner, suivre les trottoirs, remplit d'échope pour touriste ou on peut acheter Bouddha et autres babioles. Corinne est encore malade les odeurs de poissons fumés étaient trop fortes. On décide de s'arreter manger quelques part dans un petit resto avec la clim, Corinne prend un coca et du riz vapeur, David un poulet curry et un truc à la noix de coco. Après ce repas Corinne va mieux on commence à marcher en direction du Wat Pho Kaew (le temple du Bouddha couché), mais il se met à pleuvoir, la fin de la Mousson, on essaye de s'abriter sous un arbre, la pluie est trop forte, un thailandais nous accueille sous son parasol.

La pluie passée on arrive au temple, le temps nous offre une bouteille d'eau, le prix est d'environ 100bat, temple très beau, et grand, avec une multitude de petit temple, on tombe même sur une cérémonie d'ordination de pretre, on a pu rentre et s'asseoir par terre en silence c'était très spirituel.

En sortant du temple on se dirige vers le quai Tha Tien, de la rivière Mae Nam Chao Phraya, très calme et spirituelle avec la lumière couchante, de longue barque avance sur la rivière avec une ligne d'homme qui rame en chantant (cortège funéraire?). On reprend un bus au niveau du Sranrom Royal Garden pour retourner à l'hostel, beaucoup de monde dans le bus, on traverse le quartier chinois qui est vraiment à visiter, il y a beaucoup de bijouterie avec des bijoux présenter un peu comme le pain dans une boulangerie en France. Arrivé à l'hostel, on discute avec Joye, qui nous donne le bon plan pour aller le plus vite à la gare, on essaye de prendre un taxi, mais personne veux aller à la gare, on decide de reprendre le metre suspendu. arrivée à la gare vers 19h il fait déjà nuit, on a notre train dans une heure, on achete, biscuit, eau, bonbon pour le voyage, David va se cherché un truc chaud à manger, c'est très vivant la gare, peut-etre un lieu à voir/ à vivre à Bangkok, avec des bancs réservés aux moines, des grands écrans qui envoie de la musique, des petits chats sauvages qui se balade de partout et lèche tout ce qui traine.

On rentre dans le train, un train de nuit en direction de Noan Khai et la frontière Laosienne, nous avons des couchettes hautes, on s'installe, nous avons choisit un vagon avec la clim et on a bien fait. Les voisins du dessous ne sont pas venue à Bangkok on va donc pouvoir s'installer en bas pour manger avant l'installation des lits. On commande des plats dans le train. très bon. Dodo vers 22h30 la fatigue à pris le pas sur nous, le jet Lag est passé finalement on se sera assez vite adapté.

Mardi 30 octobre##

Le train devait arriver vers 8h30, on se reveil vers 7h30, les voisins du dessous se sont installer avant la nuit il s'agit d'une femme avec ses deux filles, dont une de 2 ans vraiment mignonne, elle veut jouer avec tout le monde. Malheureusement, en regardant sur la carte on est très loin de la gare d'arrivée on est à peu pret à la moitié du trajet. le thailandais qui s'occupe du wagon nous propose de plier les lits on s'installe donc sur les banquettes d'en bas et on a plus qu'a prendre notre mal en patience. la nuit a été très bonne. Ce trajet nous permet de découvrir la campagne Thailandaise, des vaches bizarres, un mélange de vache et de chèvre, très maigre, la campagne est très verte et très belle.

A 13h on arrive enfin à la Noan Khai, on décide de prendre un Tuk-Tuk avec un couple d'australien, on négocie bien, ils nous emmène jusqu'a la frontière.

Ambiance bizarre à la frontière, quelques tensions, des argentins cherche des bat pour payer leurs tuk-tuk on leurs prete. On sort rapidement de la frontière thailandaise, on monte dans un bus qui permet de passer le pont sur le Mékong jusqu'a la frontière Laotienne, Corinne met de la crème solaire tous les thailandais Laotiens la regarde, on fait les papiers, sans problème particulier, il fait assez chaud. On paye du coup 20dollars pour le Visa. On retrouve les argentins, les australiens et un omanais, on prend un taxi pour la capital Laotienne Ventiane.


Pour la suite du récit Cf "Laos"

Le voyage pour moi, ce n'est pas arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain.

Roland Dorgelès
Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0