Vardzia, bis repetita

De retour d'Ushguli, on avait pris la decision avec Jose de prendre un vol dans les jours qui viennent pour Baku en Azerbaidjan vu que la lettre d'invitation etait chere et long a avoir. Puis en lisant le guide, une place en Georgie nous a attire et nous avons decide le lendemain d'annuler le vol et partir a l'exploration de ce lieu : Vardzia. Il s'agit d'une cite troglodyte ou plutot un monastere qui etait a l'origine peuple de 2000 moines jusqu'a la destruction partielle par un tremblement de terre. La vie etant bien faite, le matin de partir, Jose croise dans l'auberge de jeunesse un gars qui etait a Vardzia quelques jours avant et connait une adresse sympa pour dormir!

Apres 5 ou 6 heures de route (plus ou moins bonne) de marshrutka, nous arrivons a destination. L'endroit ou nous dormons est rustique mais bien sympa, il s'agit d'une petite maison (sans eau courante) avec une etable et quelques animaux. Elle est tenue par un couple age plutot sympa meme si pour communiquer on a un peu de mal (vu que notre russe est tres tres limite). Apres un bon repas simple mais avec une table bien garnie en legumes, et bien arrose, nous allons nous coucher. La nuit est bien froide, les 2 couvertures ne sont pas de trop!

vardzia5.jpg

Le matin, on commence la journee par le petit dejeuner! Enfin presque, ici on commence par boire un verre de chacha puis on peut commencer a manger. Je dois dire, au reveil, c'est violent et je recommencerai pas ca (enfin si, mais bon...). Encore quelques verres de chacha durant le repas et nous voila d'attaque pour la journee. Pour rejoindre la cite trglodyte, il y a une petite marche de 2 kilometres et ca sera pas de trop pour essayer de retrouver un esprit clair!

vardzia4.jpg

Le monastere troglodyte est assez sympa, y'a aucun touriste, on peut se balader un peu partout. Il reste encore 5-6 moines qui vivent en permanence ici. Nous nous amusons avec Jose a tout explorer et nous trouvons un long tunnel (une centaine de metre) dans la roche qui relie une salle a l'etage a l'eglise. C'est vraiment bien fun de se balader la dedans.

vardzia1.jpg

Nous rentrons pour le repas du midi, toujours aussi bon et toujours bien arrose mais cette fois-ci on tourne au vin, car la chacha ca tape vraiment trop. L'apres-midi, nous allons explorer un autre monastere pas tres loin mais qui etait reserve au femmes. Plutot impressionnant, il est perche dans la roche a une sacre hauteur. Au pied de la falaise, il y a pas mal de serpent dans l'herbe qui profitent du soleil, on a du en croiser 4 ou 5. Pour grimper la haut, c'est une succession de tunnels, d'echelles dans la roche, et chaque nouvelle epreuve apporte son lot de satisfaction pour les explorateurs en herbe que nous sommes (oui, oui, comme des gamins) smile C'est parfois dangereux, il n'y a aucune protection car en fait tres peu de touristes savent qu'il existe.

vardzia2.jpg
vardzia3.jpg

Le soir, encore un bon repas bien rustique et naturel, et des toasts a tout va encore! Le matin, on ne peut pas echapper a la chacha. Le retour vers Tbilisi en marshrutka a ete assez vite passe, on a dormi!

Arrives dans l'apres-midi a Tbilissi, Jose a pris son billet d'avion pour le lendemain matin et comme le soir meme, un important match de foot avait lieu en Espagne, il a prefere partir prendre un hotel (avec TV) a cote de l'aeroport. J'ai decide finalement de rester en Georgie, avec quelques points a eclaircir...

Le soir de mon retour, je retrouve Annelie qui apres mon recit sur Vardzia, aimerait y aller aussi et elle a les 3 prochains jours de libre. Allez, ce coin est bien chouette, on reprend la route pour Vardzia le lendemain matin. Mais atout appreciable, Annelie vivant en Georgie depuis 8 mois, elle parle georgien. On retourne chez le couple et on peut enfin discuter et comprendre tous les toasts a porter smile

La premiere partie de mon voyage est presque finie et j'en suis encore a raconter la Georgie et il en reste des aventures a raconter sur ce magnifique pays!

Laisser un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en remplissant les champs ci-dessous. Votre adresse email ne sera pas visible et ne servira qu'à prendre contact avec vous éventuellement.

J'ai parfois l'impression de vagabonder autour du monde dans le seul but d'accumuler le matériau de futures nostalgies.

Vikram Seth
Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0